L’échappée belle

Corto, à jamais © Saâd Kadhi

J’en ai assez du confinement.

J’ai décidé de larguer les amarres de la peur, de tourner le dos aux falaises de l’incertitude.

J’ai décidé de me remettre à la religion, au culte du rêve et du voyage. Sur place.

J’ai pris place à bord d’un navire mystique, aux côtés d’un marin de qualité, un homme de goût, un gentleman comme il n’en existe plus.

A ses côtés, je ferai escale à Venise, je goûterai la mer salée. Nous irons ensuite repriser nos cals et nos accrocs dans une maison dorée, du côté de Samarkand.

Cette nuit, je marcherai vers le soleil. Et puis quand je l’aurai rejoint, un tango nous danserons.

Published by Saâd Kadhi

Archeofuturist & retromodernist with a knack for individualistic altruism

One thought on “L’échappée belle

  1. Quel œil et quelle plume… Le noir et blanc embellit l’image et certains mots anglais dégagent une poésie très forte! Tu m’as fais découvrir Daido Moriyama. Très beau. Au prochain post.

    Like

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: