Jackie Jacky Jack

© Saâd Kadhi. All rights reserved.

Entendez le tic-tac du pic du talon qui claque
Laissant derrière soit un cadavre chaud dans des draps de soie
La lune s’incline, une silhouette de femme s’éclipse
Et les réverbères illuminent les pas de la fleur de lys
Aucun indice dans cette chambre de rez-de-chaussée
Si ce n’est un café brûlant sur la table de l’achevé
La nuit s’enfonce un peu plus vers l’aube qui s’annonce
Et demain sur les lieux du crime on cherchera des réponses
Mais pour l’instant, l’assassine, hèle d’un signe
Le premier taxi qui s’arrête, elle assise, il repart de suite
Rétroviseur de sa pensée, aucun flash-back
Ce serait méconnaître Jackie Jacky Jack
Personne ne connaît Jackie Jacky Jack
Mais méfiez vous si vous rencontrez Jackie Jacky Jack
Jackie Jacky Jack, Jackie Jacky Jack
Tout le monde va aimer Jackie Jacky Jack
Personne ne connaît Jackie Jacky Jack
Mais méfiez vous si vous rencontrez Jackie Jacky Jack
Jackie Jacky Jack, Jackie Jacky Jack
Tout le monde va aimer Jackie Jacky Jack
L’inspecteur Harry Ndongala est chargé de l’enquête
Bientôt des mois qu’il se tire le peu de cheveux lui restant sur la tête
Ça fait ses crimes et six victimes, sans crier, sans hémoglobine
Sacristie, il se dit que c’est digne d’un Agatha Christie
Le mode opératoire, un café noir à boire, un motel ou un bar
Peu importe pour l’instant, les preuves sont dérisoires
C’est la gadji à la PJ, comme dans sa vie
Alors il abuse du whisky et prend congé de son médecin légiste
Une fois n’est pas coutume, ce soir il dîne en charmante compagnie
D’une jolie brune rencontrée un soir de pluie
Il ignore encore tout de celle qui met son cœur en vrac
Mais ce soir, Harry Ndongala rencontre Jackie Jacky Jack
Personne ne connaît Jackie Jacky Jack
Mais méfiez vous si vous rencontrez Jackie Jacky Jack
Jackie Jacky Jack, Jackie Jacky Jack
Tout le monde va aimer Jackie Jacky Jack
Personne ne connaît Jackie Jacky Jack
Mais méfiez vous si vous rencontrez Jackie Jacky Jack
Jackie Jacky Jack, Jackie Jacky Jack
Tout le monde va aimer Jackie Jacky Jack
D’elle, il admire tout: les gestes de ses mains
Ou cette mouche au coin supérieur de sa bouche carmin
Ses lèvres sont des brasiers qu’il rêverait d’embrasser
Au fond de ce troquet coquet aux lumières tamisées
Elle tient du bout des doigts un porte cigarette
Il parle, elle le regarde mystérieuse et le temps s’arrête
Subjugué, l’inspecteur en oublie son enquête
Mais une intuition, un élément vient troubler la fête
Il flanche, comprend ce qu’il vient d’avaler
En reposant sur la nappe blanche, sa tasse de café
Quand elle se lève, il tombe, arrêt cardiaque
Lui aussi succombe à Jackie Jacky Jack
Personne ne connaît Jackie Jacky Jack
Mais méfiez vous si vous rencontrez Jackie Jacky Jack
Jackie Jacky Jack, Jackie Jacky Jack
Tout le monde va aimer Jackie Jacky Jack
Personne ne connaît Jackie Jacky Jack
Mais méfiez vous si vous rencontrez Jackie Jacky Jack
Jackie Jacky Jack, Jackie Jacky Jack
Tout le monde va aimer Jackie Jacky Jack

Jackie Jacky Jack. Des fleurs, Gaël Faye. 2018.

Published by Saâd Kadhi

Archeofuturist & retromodernist with a knack for individualistic altruism

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s

%d bloggers like this: